AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Mr Lloyd, Avery.

| Dim 21 Mai - 19:06

Avery Lloyd



Nom complet : Avery Lloyd
Âge : 20
Quartier : Ouest
Métier : Traducteur
Origines : Anglais
Crédit avatar : ///

Personnage

Aspect physique :
« Monsieur Lloyd, veuillez-vous présenter à notre auditoire je vous prie »


Mon nom est Avery, Avery Lloyd et je viens d’avoir 20 ans.


« Ceci est bien peu, décrivez-vous par exemple ! Si ceux qui vous écoutaient vous voyaient, comment vous verrait-il ? »


Ils verraient un homme d’un mètre quatre-vingts ayant un corps relativement fin, suffisamment musclé et de peau plutôt clair. Pour ce qui est du visage, des yeux bleus, un bleu assez profond faisant un assez bon contraste une chevelure rouge, qui elle s’éclaircit au niveau des pointes. Cette chevelure mi longue, est coiffée, bien que coiffée soit un bien grand mot puisqu’elle reste bataillée, de manière à ce que la plupart des cheveux se rabattent vers ma gauche dévoilant ainsi les trois anneaux et le bijou que je porte à l’oreille. A part ces derniers et quelle que soit la tenue je ne porte quasiment jamais d’accessoires, de montres ou autre, mais cela doit bien arriver tout de même parfois. Je porte parfois des lunettes, non pas que ma vue soit mauvaise non, loin de là, mais lorsque je passe plusieurs heures à travailler derrière un écran je préfère ne pas me détruire les yeux, et puis cela me donne un air plus sérieux alors je ne vais pas m’en plaindre.


« Parlez-nous un peu de votre style vestimentaire, votre façon de vous habiller au quotidien »

Je porte habituellement un ensemble gris soigné, comportant une veste, une chemise ainsi qu’un pantalon, car ces éléments sont les restrictions du monde du travail dans notre société et que malgré leur manque de confort flagrant il reflète parfaitement le fait que la chose la plus importante aujourd’hui soit notre image.


« Cela veut donc dire que vous portez ne porter pas cela lorsque vous êtes seul ou loin de tout ce qui pourrait vous ramener dans un cadre professionnel »

En quelque sorte oui, je change ce costume pour des vêtements plus simples et confortables, plus « négligé » certains vous diront mais au moins ceux-ci me conviennent.


Description psychologique :
« Parlez-nous un peu de la personne qui se trouve à l’intérieure de ce corps je vous prie, existe-t-il différents aspects de ce côté-là également ? »

Plus ou moins oui, disons que pour réussir il faut savoir s’adapter. Dans un milieu professionnel c’est le sérieux, les bonnes manières et la classe qui devront ressortir. Le sérieux et les bonnes manières sont évidemment pour une bonne image de bon employé etc... Auprès de de vos collègues comme de vos supérieurs, et la classe sera vu comme un plus pour le charisme et dans l’idée de montré aux autres que vous êtes déterminé, infaillible. La gentillesse et l’humour ne sont pas nécessaires, mais peuvent être les bienvenues dans certains cas.

« Excusez-moi de vous interrompre, mais ce n’était pas vraiment la question. »

C’est pourtant assez simple et ça ne fait que marquer votre manque de réflexion : je suis quelqu’un qui s’adaptera a la situation dans la plupart des cas en public, pour être vu comme les gens désirent nous voir, vous pouvez appeler ça de la manipulation, car c’est tout à fait le cas. Savoir s’entourer, savoir à qui et quand parler, comment utiliser les mots, tout cela fait partie de mon quotidien car la majorité des êtres humains ne sont pour moi que des choses qui n’ont d’intérêt que lorsqu’elles sont utilisées

« Et qu’en est-il du « vrai » vous si je puis l’appeler comme tel »

Il n’y a pas de vrai ou de faux, il n’y a qu’une différence de lieux et de personnes environnantes car en soit peu de choses change lorsque par exemple je me prête a mes activités nocturnes, a part que je serais peut-être plus audacieux, éventuellement plus provocateur sans pour autant être grossier, la répartie étant beaucoup plus classe et humiliante pour la personne en face de soi. Malgré tout, la personne que je suis lorsqu’il n’y a aucune manipulation à la clé reste plutôt discrète, je parle relativement peu sans pour autant être froid, pour le reste des qualités et défauts je vous avoue que ce n’est pas simple de ce qualifier soit même, je ne pense ni être l’homme le plus horrible du monde, ni le plus vertueux.

« Très bien, pouvez-vous nous éclairer un peu de vos gouts également ? »

Je suis quelqu’un qui apprécie énormément la musique, d’un nombre assez conséquent de styles différents, mais également l’informatique, je peux passer plusieurs heures derrière un écran pour diverses raisons. J’apprécie également beaucoup les jeux de stratégie et de réflexions qui sont de bons amis en cas d’ennuis.
Quant à ce que je n’aime pas, je dirais l’hypocrisie en premier lieu. J’entends déjà les gens hurler au « foutage de gueule » comme ceux-ci diraient, mais je ne parle de manipulation ici, juste du mensonge pur et simple par faiblesse et par lâcheté.

Histoire


« Monsieur Lloyd, nous avons déjà beaucoup d’élément vous décrivant, mais nous ne savons rien de la manière dont vous êtes arrivé jusqu’ici»

Je nais à Londres en 1996, et ma vie commence bien : ma mère succombe pendant l’accouchement et mon père fuit ses responsabilités. Génial ? Je trouve aussi. Je suis donc accueillit par un orphelinat de Londres et l’on me donne le nom de Avery. Dès l’âge autorisé, on nous scolarise, moi et d’autres enfants, en nous disant que si nous avions de bons résultats on serait bien vu auprès des parents pour l’adoption. Alors très vite je me fais remarquer comme ayant une excellente mémoire et un très bon sens logique ayant cru à leurs paroles qui évidemment n’étaient qu’un mensonge source de motivation.
Mais passons, les programmes scolaires n’ont rien de compliqué, le primaire (primary school) passe vite et sans trop y penser, moi et d’autres orphelins arrivons dans le secondaire (secondary school), où là encore j’excelle dans chaque matière. Mais ici les choses sont différentes, je me fais très vite repérer, que ce soit par les professeurs ou par les élèves : bizarrement pour les mêmes raisons, mais pas dans le même état d’esprit. Je pense que c’est là que les choses ont commencées à prendre forme diront nous. J’ai donc commencer à agir en fonction des gens, et ça m’a plutôt bien réussit puisqu’au lieu d’être jalousé, j’étais idéalisé par mes camarades et cette période de ma vie fut tout aussi rapide que la précédente, j’obtint le GSCE avec des résultats classés parmi les 10 premiers du pays.

Mon entrée au « college » s’en suit, mais les programmes deviennent lassants, et je ne sais que faire de ce temps censé être utilisé pour les études. Je commence alors à trainer sur le net quand j’y aie accès et très vite je me passionne pour l’informatique, qu’y a-t-il derrière ces systèmes ? Qu’est-il possible de faire ? Je passe mes deux ans de scolarité à étudier cela et lors de ma dernière année (j’ai alors 18 ans) je tente de réinvestir mes connaissances. Je pense que c’est là que tout a changé, et que tout ce que j’avais appris commençait à devenir intéressant. J’ai arrêté mon parcours d’études le jour où j’ai piraté le système de sécurité d’un centre commercial.

« Vous.. Vous avez arrêtez vos études, alors que vous aviez tout pour réussir ?! »

A quoi bon continuer, cela ne m’intéressait pas, je n’y gagnais rien à poursuivre comme le veux notre société. J’avais enfin trouvé une occupation, même si me trouver des contacts fut relativement compliqué, j’entrais dans le monde du crime comme hacker. Enfin, tout comme moi, m’écouter jusque-là à du bien vous ennuyer, ce n’était qu’une vie totalement banale après tout. Tout ne se passa pas comme prévu vous vous en doutez bien, j’en étais peut-être à mon 5ème contrat, mais celui-ci était différent, ce n’était plus un simple cambriolage, on volait l’un des hommes les plus riches de cette ville : ce fut un échec total.
Pour moi tout allait bien, je désactivais sans mal les systèmes d’alarme et de sécurité avant de donner le feu vert, mais une fois à l’intérieur ce fut un carnage, une lumière s’alluma et le propriétaire remarque immédiatement l’intrusion, et je n’eus pas l’occasion de voir le reste, on venait de m’assommer.

Pourquoi ? Par qui ? Ou étais-je ? Je me posais un bon nombre de questions à mon réveil, attaché sur une chaise et bâillonné. Les réponses arrivèrent rapidement, un homme de quelques années plus vieux que moi surement arriva et posa un journal devant mes yeux. Je compris rapidement « Un Cambriolage qui tourne mal fait perdre la vie aux deux voleurs. » Je n’eus pas le temps de lire quoique ce soit d’autre, il me retira le papier de la vue et me libéra la bouche et commença à parler.

Tu as trente secondes pour me dire qui vous a embauchés, et dans quel but.
Et si je refuse ?
Tu connaîtras un sors bien pire que tes camarades, pour m’avoir fait perdre du temps et empêcher de faire mon job.
Suite à un soupir las je répondis :

On m’a appelé pour déverrouiller les portes, tout ce que je sais ce résume au fait qu’il voulait ce faire énormément sur ce coup et que c’est l’un des deux défunts.
Je comprends mieux pourquoi le travail était aussi sale. Quoiqu’il en soit maintenant tu travailleras pour me rembourser.

Une année est passé à travailler, enfin surtout a apprendre avec cet homme, Arcan, disait il s’appeler, lui ne se contentait pas de voler, il était également tueur à gage, mais quel que soit son travail, il était toujours de qualité. Lors de notre dernier contrat il posa les documents sur la table, annonçant que je devrais me démerder seul sur ce coup. Grace a tout ce que j’avais appris je réussi, je revins alors après avoir terminé mon travail pour le remercier et le saluer. Il fit preuve de sa modestie habituelle et me conseilla une dernière, me disant de voyager et d’éviter les contrats de malfaiteurs foireux.

Ainsi je pris un nouveau départ, et comme cet homme me l’avait conseillé, je partais pour voir les différentes choses existantes partout dans le monde. Mais par où commencer ?
Je pris la décision d’aller au Japon, un pays avec une grande culture et un gout prononcé pour la technologie. Il me fallut choisir une ville, et mon billet pour Mayaku fut acheté.

« C’est… intéressant.. »

Je ne vous conseille pas d’ébruiter ce que vous avez entendu ici, mais cela va de soi, n’est-ce pas ?  

Et derrière l'écran

Pseudonyme : Avery, Avy' ou Lloyd peut importe
Comment as-tu connu Mayaku ? By Infinite RPG
Le forum te plaît ? YES SIR !
Tu veux nous parler d'autre chose ? J'ai faim ...
| Sam 27 Mai - 19:20

Yumi Shinogaï

Hello Avy' ! si je puis me permettre héhé. <3
Je pense que cette fois ton personnage pourra librement et enfin s'épanouir dans notre belle ville qu'est Mayaku. Je te souhaite donc la bienvenue parmi nous et t'affiles à ta sainte couleur, le vert, l'OUEST ! <3
Je n'ai absolument rien à redire pour ta fiche, elle est propre, nickel ! Je te dis donc à plus tard et au plaisir de lire tes futurs nombreux rp's avec nous.

Il est temps pour toi de remplir ta fiche de relation, de faire ton téléphone ainsi que ta boîte aux lettres.
Enfin, n'oublis pas que je suis à ta disposition si quelque chose te turlupine, n'hésite pas à venir me poser les questions qui te trotte dans la tête. <3



elixir
blanc