AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 L'univers

| Mar 3 Jan - 16:27

Mayaku

Histoire



Vous êtes arrivé jusqu’ici, c’est plutôt pas mal mais vous ne savez pas tout de Mayaku. C’est encore pour vous, une ombre sur une île, une ombre à éclaircir, à reconnaître parmi les plus grandes puissances du Japon. Le revers du décor est pour vous encore inconnu, mais je vais mettre à nu pour vous, ce que certains préfèrent taire, préfèrent oublier, passer outre. Mayaku c’est cette ville qui vit aux rythmes des quartiers, aux rythmes de leurs influences, ces quartiers qui font tout pour se hisser au sommet, pour dépasser les autres, pour pouvoir un jour bénéficier du rôle de grand pôle. Nous savons tous ici que cette ville malgré elle, grandira, se propulsera avec ou sans tous ces quartiers au rang de capital du Japon, pourquoi ? Un mal ronge ces terres, un mal plutôt connu du monde entier, un mal politique, un maire dont les actions reste douteuse mais impossible à prouver. Mais après tout, tout le monde se tait et laisse le court de la vie couler. Notre passé ? Il s’écrit petit à petit, avec vous, avec votre envie de vivre, de faire vivre Mayaku, tant bien que mal.


Géographie



Parfois il suffit juste de s’arrêter quelques instants pour pouvoir rester émerveillé. Mayaku est d’une beauté enivrante, chaque saison crée un nouveau paysage, un nouveau tableau pour une nouvelle période. Chaque saison épouse les constructions ancestrales de la vie : l’hiver entoure les tôles et les cerisiers d’un voile blanc, pur et immaculé ; le printemps lui dépose sur les longues allées et avenues des pétales de cerisier, si connu au Japon ; elle rayonne en été, donnant à chaque quartier cet air de vacance que chacun espère chaque année ; puis il y a l’automne, où la fraîcheur revient, tout se meurt pour créer un nouveau cycle, pour revêtir Mayaku de nouvelles couleurs éclatantes. La ville s’est construite sur une architecture ancestrale, malgré cela, elle garde une allure de ville cosmopolite. Il va sans dire que Mayaku vit aux rythmes du Japon et de sa culture, elle est moderne, mais vit avec ses habitudes.


Quartier Nord



Bien connu pour ses enquêtes et affaires judiciaires, le Quartier Nord est le siège des métiers du droit et de la justice ainsi que celui des forces de l’ordre. Leur présence est essentielle au maintien de l’ordre afin d’éviter le chaos et l’anarchie. Principale cible du quartier Est, l’endroit est constamment surveillé. Le Quartier Nord est connu pour sa stature ; une valeur forte montrée en regard des autres. Il représente la richesse que Mayaku possède ce qui le positionne en tant que lieu touristique. Les habitants de ce quartier vivent à l’écart des autres dans l’opulence et l’excès. Selon eux, aucun quartier n’est capable de rivaliser et c’est uniquement envers leurs semblables que leur intérêt est porté.


Quartier Est



Considéré comme l’ancienne Mayaku, le Quartier Est demeure un endroit malfamé où il faut avoir le cœur et l’estomac bien accrochés pour se permettre d’y accéder. De nombreuses et inquiétantes rumeurs circulent à propos des activités de ce quartier, et leur véracité n’a pas toujours été reconnue. L’intervention des forces de l’ordre et les tentatives d’infiltration ont rarement lieu, car toute personne provenant du Quartier Nord ne peut avoir sa place en ces bas-fonds. Pour bon nombre de ces considérés ennemis du Quartier Est, leur disparition reste un mystère. Les habitants de ce quartier vivent dans la misère, malgré eux, les plus raisonnables n’ont pas d’autre choix que celui de se conformer aux volontés des personnalités les plus fortes.


Quartier Ouest



Le quartier des nouvelles, des curieux et des indiscrets, il s'impose parmi les autres quartiers de par sa position de « point central des informations ». Il se délecte des actualités et des évènements qui agitent la ville. Il met en lumière des rumeurs aussi bien vraies que fausses, et pire encore, ils insinuent le doute dans le cœur des habitants de Mayaku. L'Ouest possède le pouvoir de manipulation des foules, et pour cette raison, il est souvent craint par les trois autres. Il ne vaut mieux pas avoir quelque chose à cacher ici, car on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Le dynamisme de cette partie de la ville en fait un lieu particulièrement tourné autour de la culture et des nouvelles technologies, par conséquent très apprécié par la jeunesse Mayakoïte.


Quartier Sud



Le quartier Sud, véritable havre de paix. De longtemps il a su s'imposer à Mayaku en y prônant les valeurs de la sagesse qui ont amené à une réconciliation entre tous en temps de conflit. Aussi est-il dit lieu où il fait bon vivre. Et pour cause, la plupart de ses habitants sont des personnes désirant vivre en marge des autres quartiers, loin de leur agitation, préservant ainsi dans les rues du Sud une quiétude certaine. C'est dans ce cadre que l'on retrouve les lieux de culte et les centres de soins spécialisés de la ville, tel que l'hôpital. Mais l'on raconte que le sud n'est pas seulement connu pour sa quiétude et son air de vacances, bien des mystères tournent autour de ses habitants et de leur calme fait d'or et de prospérité.