AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Arcan [Complete]

| Ven 2 Juin - 23:59

Arcan Lawstin


Nom complet : Arcan Lawstin
Âge : 22 ans
Quartier : Sud
Métier : Chirurgien / Tueur a gage
Origines : A grandi avec une tribu nomade
Crédit avatar : Trafalgar Law

Personnage

Aspect physique :
Arcan, c’est le genre de personne que l’esprit des gens n’arrive pas à encrer, et ce quoiqu’ils fassent.  Avec sa chevelure d’un banal brun et ses traits de visages communs, c’est cette personne qui disparait à l’instant où le regard se perd, aussi bref que soit celui-ci, il suffit d’un battement de cils pour qu’il disparaisse de ta mémoire et ce jusqu’au prochain et dernier regard. Arcan est pourtant un homme grand, du haut de son mètre quatre-vingt-onze. Et cela ne lui ait d’aucune réelle utilité a part peut être dissuader la petite délinquance dont la différence entre le courage et la peur se trouve être négative. Arcan ne dispose pas de la musculature imposante d’un colosse, mais ça façon de vivre entretien tout de même une musculature développée. Celle-ci lui offre alors la rapidité et l’agilité dont il a besoin pour attraper autant pour la chirurgie que pour neutraliser les proies qu’il prend en chasse, lorsque la mauvaise idée de se débattre avec le destin leurs traverse l’esprit. Il y a des tatouages aussi, qu’il ne cherche pas à cacher sans pourtant les exhiber, certains ayant une signification quand d’autre en sont dénués. Le genre de tatouages aux traits épais et uniformément noirs. Comme un énorme cœur aux aspects tribal parcourant ses épaules jusqu’à sa poitrine. Le mot « Death » inscrit lettre par lettre sur chacun de ses doigts sur ses deux mains, et ce dans le sens de lecture d’une éventuelle personne face à lui. Mais ceux-ci ne sont surement que les plus visibles d’entre eux. Les personnes ayant eu l’occasion de le voir à l’œuvre parle d’un véritable aigle royale. Un aigle au regard prédateur. Un assassin rapide, agile et efficace dont chacun est un possible futur contrat qu’il ne manque jamais d’exécuter.

Description psychologique :
Arcan, faut pas le chercher. C’est un assassin libre, conscient des conséquences de ses actes et qui prends ses décisions de manière cohérente avec celles-ci, se permettant de refuser n’importe quel contrat et d’épargner ceux qui ne lui sont d’aucune utilité directe. C’est surtout une personne calme et réfléchie qui ne se soucie que de sa propre survie et de sa liberté. Il adore donner des défis, il adore en relever. C’est le genre d’homme joueur et parfois provocateur qui n’attaque cependant pas au hasard et qui fait preuve de respect envers des potentiels rivaux. C’est un assassin, la filature et le sang sont son quotidien, mais il n’en tire aucun sentiment particulier, c’est son travail, sa façon de vivre et son moyen de survie. Il est distant, effacé, observateur, sans pour autant être spécialement dérangé par le dialogue avec une personne se montrant intéressante. Arcan est joueur, mais alors que le cours du jeu peut pencher en sa défaveur, il est surtout déterminé, et il s’efforcera avec encore plus d’ardeur à accomplir ses objectifs fixés, afin d’obtenir l’ascendant sur son ou ses adversaires. Souvent il se contente alors de se trouver un endroit tranquille, pour s’allonger quelques heures avant de replonger dans son travail. La politique, l’argent, la renommée ne l’intéresse pas, parce qu’il vit pour la liberté, et il n’hésitera pas à faire bouger les choses, pacifiquement ou non, si qui ou quoique ce soit venait la menacer. Du coup, bien souvent, il se retrouve impliqué dans des affaires trop importantes. Il n’est pas arrivé ici en ayant fixé quelconques objectifs, cependant il se fera un plaisir de vivre en pratiquant sa médecine. Ainsi qu’en exécutant ses contrats.

Histoire


« Arcan, aide-moi à me relever s’il te plait. » Jusqu’aussi loin qu’il se souvienne, ce fut l’une des premières personnes à lui montrer autant de respect et d’amicalité. L’ancien de sa tribu lui tendit une main calleuse, abîmée par la vie et par le temps et leva vers un lui regard débordant d’humilité et pétillant de chaleur. Le gamin lui présenta ses doigts, exceptionnellement, parce que ce n’était pas n’importe qui. C’était un peu étrange pour lui de venir en aide aux gens, parce que parfois, ça lui semblait dénué de sens. Pas particulièrement mal à l’aise avec les contacts, mais pas vraiment confortable non plus. Il n’en avait pas besoin pour vivre, ça n’était pas contingent à son bien-être, il n’en voyait donc pas toujours l’utilité. Arcan il n’avait pas besoin de leur compassion hypocrite, ni de leur reconnaissance. Il n’avait pas besoin d’eux pour attendre son but. Alors il patrouillait dans la ville, les mains dans les poches, l’esprit serein et le pas tranquille. Ça n’était rien de plus qu’une distraction passagère.

C’était juste un enfant au fond. Un gamin orphelin, qui en savait autant sur son avenir incertain que sur son passé. Pourtant le vieillard le considérait autrement. Lui, il ne fait qu’observer. Observer constamment et attentivement, pour apprendre à survivre, pour pouvoir vivre libre lorsqu’il quittera se petite monde pour découvrir et apprendre, la connaissance en matière de l’existence. C’est un gamin intéressé par les techniques médicinales, et curieusement doué pour ça. Alors il avait appris à se recoudre avant d’utiliser un pansement. Mais c’est pas sa faute s’il ne peut pas s’empêcher de vouloir partir pour s’instruire et parcourir la ligne de son chemin, librement.

Et puis, il grandit. Beaucoup. Un peu dans l’ombre et un peu en retrait, même si les membres de la tribu n’hésitent pas à lui faire remarquer, avec une tape virile dans le dos. On le félicite de devenir un joli jeune homme puis un bel adulte –on lui dit un peu par politesse, parce que malgré son visage harmonieux, Arcan il a des traits communs, ceux qu’on oublie après quelques pas, quelques paroles. Et il s’en fiche, au fond. Il se contente d’apprécier sa carrure plus agile, plus habile, et il regarde –dissèque, examine, analyse, calcule, prévoit, vérifie-, un peu détaché mais jamais perdu. Traversant les rues, arpentant les villes, naviguant sur mers et océans, marchant autour du monde, il apprend à découvrir et à connaitre, sans un bruit. Arcan, c’est celui que tout le monde a déjà vu, mais que personne ne connait. C’est celui qui ne vous jette pas un regard de face, trop occupé à penser à autre chose mais qui n’hésite pas à vous dépecer des yeux lorsque que vous avez autre chose en tête.

Les quais de gare et les ports, c’est chez lui, parce qu’il cherche toujours à posséder le Monde, qu’il passe de pays en pays et de ville en ville et d’hôtel en hôtel pour voler quelques souvenirs, quelques sons, quelques odeurs, quelques mots dans une langue inconnue, parfois. On le traire d’étranger, de visiteur, d’inconnu. Les quais s’emplissent, les quais se vident. Il peut passer des jours parfois, niché dans un coin en hauteur, à les regarder vivre leurs vies, fixer leurs pompes et marcher tout droit, sans lever les yeux vers lui.

Chez lui, c’est partout et nulle part à la fois. Les quais de gare et les ports, parce qu’il cherche toujours à posséder le Monde, qu’il passe de pays en pays et de ville en ville et d’hôtel en hôtel pour voler quelques souvenirs, quelques sons, quelques odeurs, quelques mots dans une langue inconnue, parfois. On le traite d’étranger, de visiteur, d’inconnu. Les quais s’emplissent, les quais se vident mais il s’y sent à l’aise. Il peut passer des jours parfois, niché dans un coin en hauteur, à les regarder vivre leurs vies, fixer leurs pompes et marcher tout droit, sans lever les yeux vers lui. Chez lui, c’est la pollution autour de la Skytree, c’est le bruit des voitures au loin quand il est sur la tour Eiffel ou l’odeur des nuages au sommet du Burj Khalifa. Chez lui c’est l’immensité de l’Eyjaföll, et la couleur du village de Thame.

Lui son job, c’est jouer avec la vie des gens, leur faire signer un nouveau départ, ou une arrivée. Il y a toujours des personnes pour ca, beaucoup trop de riches qui abusent de leur vie et tout autant des miséreux qui ne peuvent pas la saisir. Alors pour rétablir l’équilibre c’est lui qu’on appelle, pour effacer les abus et aider les plus meurtris. Il joue son jeu du jugement et personne ne le soupçonne vraiment au final, parce que c’est une tâche qui demande beaucoup trop de compétences, ainsi que beaucoup de subtilité et ça il en a suffisamment a revendre. Alors il prend les billets et se met au travail, lorsque le contrat lui convient. Son sang-froid et son esprit agile, des qualités incessamment mises au service de son travail. Parfois il est d’humeur plus aléatoire ou nostalgique, alors il réunit son arsenal, et il part. Sans but précis ni destination préalablement coisie, il s’en fout. Il apprécie la découverte et le savoir qui sont liés a ces aléas et il avance, pas comme ces esprits enfermés sur une vision de bonheur contradictoire. Mais quil’ parte ou qu’il reste, c’est sa liberté, alors il la protège, alors il reprend son jeu, alors il survie.

Arcan, ça fait longtemps qu’il n’est plus un gamin écervelé et bruyant. Il ne l’a jamais vraiment été en réalité. Lui, il sait où il va, et il y va avec le menton haut et le regard fixe. Lui, il a un scalpel caché sous sa manche un joli sourire mais il ne le montre à personne. Il ne cherche rien, vraiment, parce que lui, il a déjà sa liberté et ça lui suffit amplement, et si vous osez le remettre en doute, il n’hésitera pas à vous montrer qu’il a de très jolis reflexes aussi. Arcan, il a du sang sur les mains et la ville sous ses pieds quand il se perche là-haut, sur une tour où il effleure le bout du ciel. Alors il observe, il analyse, il réfléchit. Funambule sur le toit du monde, il attend, les mains tendues et un sourire au bord des lèvres. Le bon moment.

Et derrière l'écran

Pseudonyme : Arcan, Arcanou ou ce qu’il vous viendra ~
Comment as-tu connu Mayaku ? Je pourrais presque etre considéré comme un ancien o/
Le forum te plaît ? Affirmatif
Tu veux nous parler d'autre chose ? J’ai toujours faim (Oui c’est moi Avery)
| Dim 4 Juin - 0:34

Yumi Shinogaï

Hello toi ! Je te souhaite la bienvenue chez nous et j'ose espérer que tu t'epanouira dans notre ville !
Je me dois tout de même de dire deux ou trois choses concernant ton personnage mais surtout ta fiche ! Alors je tiens à préciser que ton personnage m'a l'air fort intéressant, ce n'est pas à cacher ! Mais ton ''pseudo'' devrait etre formé d'un NOM prénom. Ensuite si je comprend bien, ton perosnnage n'est pas que chirurgien, il faut l'ecrire, si c'est une sorte de tueur à gage dans la ligne de son métier !
Pour l'instant je n'ai pas grand chose à redit esi ce n'est qu'il nous faudrait une précision sur ton quartier. Mais je pense que c'est tout et aores ça sera niquel !



elixir
blanc
| Dim 4 Juin - 2:00

Arcan Lawstin

Hey !
j'apporterai les modification quant au nom et au métier, cependant je ne sais pas du tout comment le nommer...
Sinon pour le quartier j'ai modifié ca tout a l'heure ~
| Dim 4 Juin - 15:54

Morgan Marshall

Bienvenue à toi !

Contente de voir ce nouveau personnage arriver en ville ! J'espère que tu prendras plaisir tout comme le premier à y faire de jolies histoires. Passe de bons moments !

Au plaisir de te lire.



« Je suis la coke de Dreiden .
| Lun 5 Juin - 22:48

Arcan Lawstin

Voila, les modifications ont étés apportées ~

Merci !

| Lun 5 Juin - 22:53

Morgan Marshall

Du coup je surenchéris par rapport à ton message, pourrais-tu nommer ton compte par le Prénom Nom que tu as choisi pour Arcan ? 0/



« Je suis la coke de Dreiden .
| Lun 5 Juin - 23:11

Arcan Lawstin

Done ~
J'avais oublié désolé
| Lun 5 Juin - 23:15

Morgan Marshall

Il n'y a pas de soucis ! Tu es officiellement validé. 0/

Pleins de belles histoires avec Arcan. ~



« Je suis la coke de Dreiden .